L’hypersexualisation de la jeunesse.

En prenant du recul sur les photos prises je me rends compte de la curiosité qu’elles amènent. La jeune fille qui symbolise le désir. Sensualité dans les couleurs et la chaleur de la peau.

La tendre enfance. Jusqu’où? Le corps qui nous dépasse. Comment contrôler l’effet que notre corps procure à l’égard des autres quand le corps nous échappe et l’esprit s’égare dans une évolution retardée.

Perte de repère.


Peut être que le regard que je porte sur ma sœur n’est que l’intrigue de me voir grandir, quand je n’avais pas autant de maturité pour prendre du recul sur mon propre corps en évolution; celui qui m’effrayais et que je repoussais. 

Une jeune fille prend corps, sa naïveté dévoile une beauté.

The hyper sexualisation of the youth.

After taking some distance regarding the pictures taken, I realise the curiosity they bring. The young girl symbol of desire. Sensuality in the colors and the warmth of the skin. 

The tender youth. Until when? The body beyond us. How do we control the effect of our body when our body's reflection is beyond us and the soul gets lost in a slower evolution. 

 

Lost of track. 

Maybe the way I look at my sister is just the intrigue of seeing myself grow-up, when I didn’t have the maturity to take any distance of my body in evolution; the one I was scared of and rejected. 

A young girl takes shape, her naivety reveals a beauty.

2014

  • Instagram Social Icon